Accu-Chek Micropump Solo – Mes impressions de testeuse

Je fais partie des privilégiés qui ont été sélectionnés pour tester en avant-première la nouvelle pompe-patch Accu-Chek Micropump Solo de Roche. Je vais donc partager mon expérience pour que vous puissiez aussi savoir au mieux à quoi vous attendre lors de sa sortie officielle sur le marché. En Suisse, celle-ci devrait arriver à l’été 2019.

Il s’agit d’une pompe-patch, tout comme l’Omnipod, et donc pas de tubulure ni de cathéter. Contrairement à l’Omnipod qu’il faut changer entièrement tous les 3 jours, la Solo est en 3 parties:

  • Le patch à coller sur la peau et à changer (officiellement) tous les 3 jours et où sera fixée la canule, grâce à l’applicateur réutilisable.
  • Le réservoir de 200 unités qui contient une pile hydrogène-zinc et donc jetable. Sa duré de vie est de 4-5 jours.
  • La tête, sur laquelle se fixe le réservoir. Le tout est ensuite fixé sur le patch. La tête a une durée de vie de 3 mois. C’est là également que se trouvent les boutons pour faire les bolus directement depuis la pompe.

La première pose en présence du représentant s’est très bien passée. Pour moi qui avait l’Omnipod qui se posait de manière simple et en une fois, les étapes m’ont parues nombreuses et fastidieuses, mais c’est un coup à prendre j’imagine. Il faut d’abord fixer le patch sur l’applicateur et insérer l’aiguille puis appliquer le patch sur la peau et insérer la canule. Ensuite vient le remplissage du réservoir. Remplir d’air, fixer le flacon d’insuline, injecter l’air, retirer mais sans forcer, batailler avec les bulles… bref un peu fastidieux mais c’est la même galère pour toutes les pompes me semble-t-il. Une fois le réservoir fixé, il faut encore passer par l’étape d’appairage avec la télécommande et la mise en marche du réservoir. Il ne reste ensuite plus qu’à clipper le tout. Heureusement que la télécommande nous rappelle toutes les étapes importantes.

De manière générale, la Solo est confortable à porter (j’ai essayé sur le ventre et la poitrine), mais je sens quand même qu’elle est plus grande que l’Omnipod et “se case” moins facilement n’importe où que l’Omnipod. Je l’ai trouvée particulièrement désagréable à porter sur la poitrine, mais pas de souci sur le ventre. Il est recommandé de changer le patch tous les 3 jours et le réservoir tous les 4 jours. Autant vous dire que j’ai décidé de tout grouper et de le faire tous les 4 jours. Je n’ai malheureusement pas pu tester tout de suite si ça fonctionnait bien aussi longtemps vu que j’ai dû changer au bout de 2 jours déjà… En effet, pas moyen de faire baisser ma glycémie et après un looong après-midi passé à 20 mmol/l, j’ai fini par tout changer. Après un premier essai de port sur 4 jours, j’ai finalement décidé de changer quand même tous les 3 jours, car la colle m’irritait trop au 4ème jour. Autre inconvénient, les manipulations multiples et laborieuses pour administrer un malheureux bolus. Il n’y a pas la possibilité d’enregistrer des bolus préréglés, les incréments sont de 0.05u (oui, il faut de la patience le jour où l’on décide de manger le gâteau du siècle) et il faut le valider plusieurs fois. Et si vous souhaitez faire un bolus prolongé (ou carré, le nom change seulement), il faut activer votre cerveau pour savoir quelle quantité mettre sous forme de rajout et quelle quantité sous forme de bolus-repas pour que le bon bolus passe au bon moment… Je pourrais malheureusement critiquer encore longuement la télécommande peu commode, mais je vais aussi vous parler des aspects intéressants, parce que oui il y en a!

Tout d’abord, je trouve pratique se pouvoir changer de manière indépendante le patch (canule) et le réservoir. Cela peut être utile pour les personnes ayant besoin de plus de 200u. Ça permet aussi de vider le réservoir jusqu’au bout, sans devoir tenter de retirer le reste au risque d’avoir plein de bulles. Le côté écologique de la pompe grâce à sa tête réutilisable et aux piles jetables est intéressant, mais cela la rend malheureusement non étanche. Autre avantage, le fait qu’elle sera prise en charge à 100% par l’assurance de base, ce qui lui donne une sacrée longueur d’avance sur l’Omnipod à ce niveau-là. Le contrat définitif n’est pas encore connu.

J’ai malheureusement arrêté le test de la Solo au bout de deux semaines déjà, car elle ne semblait pas me convenir. Malgré une augmentation de mes doses d’insuline, cette dernière ne pénétrait pas correctement et j’étais en hyper toute la journée. J’ai également eu affaire à de multiples pannes (canule coudée, bulles, télécommande défectueuse, etc.). En outre, je trouve le système trop compliqué, il y a trop de choses à penser pour changer les différentes parties de la pompe. Moi qui suis tout le temps en vadrouille, le risque d’oublier un élément pour changer ma pompe était trop élevé. La télécommande ne m’a pas non plus convaincue au final, car même si elle fonctionne sur un appareil Android, elle offre trop peu de flexibilité, il faut valider trop souvent et elle n’est pas intuitive. Le fait qu’elle “bugge” au bout de deux semaines m’a définitivement convaincue de reprendre ma bonne vieille Omnipod. Ni une ni deux, j’ai fouillé dans mes dossiers pour retrouver le contrat Insulet et ai commandé mes pods sans attendre. Dommage pour le prix…

Résumé

La pompe Accu-Chek Micropump Solo est probablement une bonne alternative à la pompe à tubulure en version patch. Le fonctionnement est le même, mais sans tubulure. Par contre, pour les utilisateurs de l’Omnipod, il s’agit de s’habituer à un nouveau monde, proche de celui de la pompe à tubulure avec toutes les différentes parties de la pompe. De plus, j’ai entendu dire que je n’étais de loin pas la seule “ex-Omnipodienne” à ne pas avoir réussi à faire descendre mes glycémies avec la Solo.

Si vous avez encore une pompe à tubulure, je vous encourage à au moins tester cette nouvelle pompe quand vous en aurez l’occasion. La suppression de la tubulure offre une liberté incroyable. Mais si vous portez l’Omnipod, réfléchissez d’abord bien aux raisons qui vous poussent à vouloir changer.

Alors, qui se lance?

Lien utile

.

4 Comments

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Antonela

    Bonjour.

    Je viens de tomber sur ton article qui est très détaillé. Merci pour ce travail!
    Et je viens d’apprendre de cette nouvelle pompe parce que je souhaite déménager en Australie et l’OmniPod n’est pas vendu, ni remboursé là bas (et j’aime mon OmniPod et j’ai du mal à penser à l’idée que potentiellement je devrais passer à autre chose)…
    Je vois que tu parles dans ton article à un certain moment de “reprendre ton contrat Insulet pour commander tes pods”. Veut ça dire que tu paies pour tes pods? Est il possible de faire ça? Parce que j’essaie de trouver des solution une fois à l’étranger, même si je devrais payer pour mes pods sans y être remboursée, je vais le faire sans y réfléchir 2 fois pour être tout à fait honnête.
    Merci d’avance pour ta réponse et j’espère te lire bientôt!

    Très belle journée,
    Antonela

    • 2
      InsuPortable

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire.
      Je comprends très bien votre envie de continuer avec OmniPod. Je ne suis pas complètement sûre, mais il me semble en effet que l’OmniPod n’est pas disponible en Australie. Savez-vous si une autre pompe-patch est disponible?
      En Suisse, une partie des pods sont remboursés par l’assurance, mais pas la totalité, donc je paie le reste. Il faut en tous les cas avoir un contrat avec Insulet. Dans votre cas, je pense que vous devrez avoir une adresse en dans une pays où Insulet vend ses pods pour vous les faire livrer. Ensuite vous devrez vous faire renvoyer les pods jusqu’en Australie par la personne qui les aura réceptionnés pour vous. Ca me paraît compliqué. Je pense que le plus simple est de contacter Insulet directement en leur exposant la situation pour voir ce qu’il serait possible de faire.
      Je vous souhaite de trouver la meilleure solution et un traitement adéquat!
      N’hésitez pas à revenir poser des questions si nécessaires.

      Belle journée à vous,
      InsuPortable

    • 4
      InsuPortable

      Bonjour,
      Non, la Micropump Solo n’est (ou n’était) pas waterproof. Il me fallait enlever le réservoir de la pompe pendant la douche ou à la piscine et placer une protection sur le patch qui restait sur la peau. Pas idéal selon moi.
      L’Omnipod, en comparaison, est 100% étanche. Vous pouvez la garder sur vous en tout temps. Personnellement, j’ai fait pas mal de snorkling et natation tout en portant ma pompe, sans problème. C’est une réelle liberté.

      J’espère que vous trouverez la pompe qui vous convient.

Répondre à Antonela Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 − 2 =